Header/Metadaten

Regest

Der britische Außenminister Castlereagh berichtet über die Ergebnisse der bereits beschlossenen Maßnahmen zur Abschaffung des Sklavenhandels und übermittelt Vorschläge zu dessen gänzlichem Verbot sowie zur Exekution der bestehenden Gesetze und Verträge. Vertagung der Angelegenheit auf eine der folgenden Sitzungen.

Anwesende BERNSTORFF · CASTLEREAGH · HARDENBERG · KAPODISTRIAS · METTERNICH · NESSELRODE · RICHELIEU
Bezeichnung Protokoll
Dokumentenart Originalprotokoll
Ort/Datum Aachen, 24. 10. 1818
Signatur Wien, ÖStA, HHStA, Staatskanzlei, Kongressakten, Kart. 17, Fasz. 29 (alt), I/81–82
Stückbeschreibung

Eigenhändiges Protokoll von Gentz.

Vgl. gedruckte Quelle BFSP Bd. 6 (1818/19), S. 58–59.
Vgl. gedruckte Quelle Clarke, Papers presented to Parliament 1819, Bd. 1, S. 253–254.
Vgl. gedruckte Quelle Martens, Nouveaux supplémens, Bd. 3, S. 88–89.

Text

Hand: Friedrich Gentz

[Bl. 81r] Protocole 16 19.

Aix-la-Chapelle le 24 Octobre 1818

Entre les Cinq Cabinets

Lord Castlereagh a fait part à la Conférence des résultats obtenus jusqu’ici par les mesures adoptées pour l’abolition générale de la traite des Nègres et de l’état actuel des choses par rapport à cette question intéressante.1 En distinguant entre la traite licite et la traite illicite, S. Excel. a observé que depuis la convention du 23 septembre 1817, par laquelle l’Espagne a fixé l’année 1820 pour terme final de ce traffic, le Portugal étoit la seule puissance qui ne se fut pas expliqué sur l’époque de l’abolition définitive. Lord Castlereagh a ajouté que tant qu’il y auroit un Etat dont les lois autoriseroient la traite, ne fût-ce que partiellement et un pavillon qui pût la protéger, il ne seroit guères possible d’empêcher la continuation de ce commerce par les voies de la Contrebande dont l’accroissement avoit été très considérable dans les dernières années, et que lors même que la traite des Nègres seroit défendue par les lois de tous les pays[Bl. 81v] civilisés, une surveillance active et permanente pourroit seule garantir l’exécution de ces lois.

À la suite de cet exposé, Lord Castlereagh a communiqué plusieurs pièces relatives à la question, en se référant aux détails déjà soumis aux Ministres réunis à Londres.2 Il a en même tems développé ses idées, 1. sur les moyens de poursuivre l’application du principe de l’abolition légale de la Traite ; 2. sur les moyens d’assurer l’exécution des lois et conventions qui s’y rapportent.

Relativement au premier objet, Lord Castlereagh a proposé de convenir d’une démarche vis-à-vis de la Cour de Rio-Janeiro3 pour l’engager à s’expliquer le plus tôt possible sur le terme qu’elle comptoit fixer pour l’abolition finale de la traite.

Relativement au second objet, S. E. propose d’adopter généralement, et dans une forme obligatoire, les mesures arrêtées par les derniers traités entre la Grande-Bretagne, l’Espagne, le Portugal et le Royaume des Pays-Bas.

Ces propositions ont été prises ad referendum, et on est convenu de reprendre la délibération dans une séance prochaine.

M

R

C

H

B

N

Capodistrias

Zitierempfehlung Protokoll der 19. Sitzung des Kongresses von Aachen. In: Mächtekongresse 1818–1822. Digitale Edition, hrsg. von Karin Schneider unter Mitarbeit von Stephan Kurz, Wien: Österreichische Akademie der Wissenschaften, Institut für Neuzeit- und Zeitgeschichtsforschung 2018. URL: https://maechtekongresse.acdh.oeaw.ac.at/pages/show.html?document=Aachen_Prot_19.xml&directory=editions, abgerufen 22.11.2019.
Verantwortlichkeiten
  • Transkription: Karin Schneider
  • Wissenschaftliche Edition: Karin Schneider
  • Technical Editor: Stephan Kurz
  • Korrekturen: Karin Schneider, Stephan Kurz
  • Beratung Kodierung: Daniel Schopper
  • Beratung Kodierung: Peter Andorfer

Vergleiche auch die Projektbeschreibung in der Einleitung sowie die Dokumentation der Applikation unter „Über diese Webseite“.

Lizenz https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0/legalcode.de