Header/Metadaten

Regest

Die Vertreter der Mächte entscheiden, ein Schreiben von monegassischen Untertanen, welche sich über das durch den Prinzregenten eingeführte Regierungssystem beschweren, an die Vertreter von Österreich, Preußen, Russland und Großbritannien in Paris weiterzuleiten.

Anwesende BERNSTORFF · CASTLEREAGH · HARDENBERG · KAPODISTRIAS · METTERNICH · NESSELRODE · RICHELIEU
Bezeichnung Protokoll
Dokumentenart Originalprotokoll
Ort/Datum Aachen, 21. 11. 1818
Signatur Wien, ÖStA, HHStA, Staatskanzlei, Kongressakten, Kart. 17, Fasz. 29 (alt), II/246
Stückbeschreibung

Eigenhändiges Protokoll von Gentz.

Bezeichnung Anlage: Note an die Vertreter Österreichs, Großbritanniens, Preußens und Russlands in Paris betreffend die Beschwerden von monegassischen Untertanen
Dokumentenart Abschrift
Ort/Datum Aachen, 21. 11. 1818
Signatur Wien, ÖStA, HHStA, Staatskanzlei, Kongressakten, Kart. 17, Fasz. 29 (alt), II/247–248
Stückbeschreibung

Abschrift

Text

Abschnitte

Hand: Friedrich Gentz

[Bl. 246] Protocole N. 44 3.

Aix-la-Chapelle le 21 Novembre.

Affaire de Monaco

Entre les Cinq Cabinets

Mr. le Prince de Metternich a fait lecture d’une dépêche à adresser aux Ministres d’Autriche, de Grande-Bretagne, de Prusse et de Russie à Paris relativement aux plaintes que des habitans de la Principauté de Monaco ont adressées depuis quelque tems à plusieurs Cours contre le système de gouvernement établi par le Prince qui les gouverne. On est convenue de faire expédier cette dépêche, dont copie est ci-jointe, aux Ministres qui doivent en faire usage.1

Metternich

Richelieu

Castlereagh


Hardenberg

Bernstorff

Nesselrode

Capodistrias

Hand: Anonyme Hand

[Bl. 247r] Exp<... [?] >

Aix-la-Chapelle le 21 Nov. 1818.

Des habitans de la Principauté de Monaco se sont adressés depuis quelque tems à plusieurs Cours pour porter plainte contre le système de Gouvernement établi par leur Prince, et pour réclamer l’intervention de ces mêmes Cours comme le dernier remède contre les maux qui les accablent.

Il suffit de prendre connoissance des ordonnances publiées par Mr le Duc de Valentinois en sa qualité de régent et d’héritier présomptif à la principauté pour ne point pouvoir nourrir de doute que les plaintes des habitans ne sont que trop fondées. Les Puissances ne se regardant toutefois pas comme les arbitres des destinées d’Etats qui ne sont point placés sous leur souveraineté, elles saisissent[Bl. 247v] une occasion que vient de leur offrir Mr le Duc de Valentinois lui-même pour employer tout ce qui se trouve dans le domaine de la raison afin de le porter à une autre conduite vis-à-vis de ses sujets, et pour lui faire comprendre qu’en replaçant le petit Etat de Monaco sous son ancien Prince les Cours contractantes n’ont point entendu livrer ses habitans à un système de désolation.

Mr le Duc de Valentinois, ayant conçu à ce qu’il parait quelques soupçons sur des plaintes portées par ses sujets, vient d’adresser à Mr le Duc de Richelieu une lettre de justification accompagnée d’un Mémoire imprimé2 qui a pour but de nier les faits sur lesquels portent les plaintes des habitans[Bl. 248r] de Monaco. Mais les ordonnances publiées par lui-même existent et rien ne nous prouve qu’elles ayent été révoquées.

Les 5 Cabinets, prenant cet état de choses en considération et s’étant convaincus de la nécessité d’inviter Mr le Duc de Valentinois à se prêter à leur vœu unanime de faire cesser les griefs que les Cours sont en droit de regarder comme réels, se sont réunis sur une démarche à faire vis-à-vis de lui, fondée sur celle que Mr <le Duc> de Valentinois a fait lui-même vis-à-vis de Mr le Duc de Richelieu. Ils ont arrêté en conséquence :

1o Que Mr le Duc de Richelieu serait invité à entrer en pourparlers avec Mr le Duc de Valentinois [Bl. 248v] pour lui rendre compte de l’accueil que sa demande a rencontrée dans le conseil des 5 Cours, et de leur désir sincère de lui voir adopter des principes de Gouvernement conformes à ceux dont s’honorent les plus grands Princes ;

2o Que les Ministres des Cours d’Autriche, de la Grande-Bretagne, de Prusse et de Russie seraient chargés par leurs Gouvernemens respectifs de soutenir la démarche de Mr le Duc de Richelieu pour autant qu’ils en seraient requis par ce Ministre.

Vous voudrez bien Mr vous régler d’après le présent ordre et agir dans son esprit toutes les fois que le cas devrait s’en présenter.

Recevez

Zitierempfehlung Protokoll der 43/1. Sitzung des Kongresses von Aachen. In: Mächtekongresse 1818–1822. Digitale Edition, hrsg. von Karin Schneider unter Mitarbeit von Stephan Kurz, Wien: Österreichische Akademie der Wissenschaften, Institut für Neuzeit- und Zeitgeschichtsforschung 2018. URL: https://maechtekongresse.acdh.oeaw.ac.at/pages/show.html?document=Aachen_Prot_44.xml&directory=editions, abgerufen 22.11.2019.
Verantwortlichkeiten
  • Transkription: Karin Schneider
  • Wissenschaftliche Edition: Karin Schneider
  • Technical Editor: Stephan Kurz
  • Korrekturen: Karin Schneider, Stephan Kurz
  • Beratung Kodierung: Daniel Schopper
  • Beratung Kodierung: Peter Andorfer

Vergleiche auch die Projektbeschreibung in der Einleitung sowie die Dokumentation der Applikation unter „Über diese Webseite“.

Lizenz https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0/legalcode.de