Header/Metadaten

Regest

Die Vertreter Großbritanniens und Frankreichs werden über die in der Sitzung vom 2. Dezember 1822 erzielten Verhandlungsresultate hinsichtlich des Abzugs der Besatzungstruppen aus dem Königreich Sardinien-Piemont informiert und stimmen dem Beschluss zu.

Anwesende CARAMAN · CHATEAUBRIAND · DE LA TOUR · FERRONNAYS · HATZFELDT · LEBZELTERN · METTERNICH · NESSELRODE · TATISTCHEFF · VANE LONDONDERRY
Bezeichnung Procès-verbal der zweiten Sitzung
Dokumentenart Lithographie
Ort/Datum Verona, 5. 12. 1822
Signatur Wien, ÖStA, HHStA, Staatskanzlei, Kongressakten, Kart. 24, Fasz. 44 (alt), II/26–30, II/55–56
Stückbeschreibung

Lithographie

Procès-verbal liegt dreifach ein: handschriftlich fol. II/26–28, lithographiert fol. II/29–30 und fol. II/55–56; die Edition folgt der lithographierten Variante. Zählung mit Bleistift in der rechten oberen Ecke von fol. 26r: „2“.

Text

[Bl. 29r] 5/12
Pr.

Procès-verbal
de la Conférence du 5 Décembre, relative à l’évacuation du Piémont.

Vérone le 5 Décembre 1822.

Messieurs les Plénipotentiaires des Cours d’Autriche, de France, de la Grande-Bretagne, de Prusse et de Russie se sont réunis avec Monsieur le Comte de la Tour, Plénipotentiaire de Sa Majesté le Roi de Sardaigne, pour prendre en considération si l’état actuel du Piémont justifiait un changement dans les mesures adoptées au Congrès de Laibach1 relativement à l’occupation d’une ligne militaire dans ce pays par un corps auxiliaire, demandée à cette époque par Sa Majesté le Roi de Sardaigne, pour L’assister à rétablir la tranquillité publique à la suite des désordres qu’avaient amenés les événemens déplorables du mois de Mars 1821.2

Cette question avait été mise en délibération entre Messieurs les Ministres des Cours signataires de la Convention de Novare du 24 Juillet 1821. Un article de cette convention portait qu’à la première réunion des Souverains il serait examiné si la situation du Piémont exigeait de prolonger ou permettait de faire cesser ladite occupation militaire. Mr le Comte de La Tour avait présenté[Bl. 29v] à cette première conférence les renseignemens nécessaires pour juger la situation présente du Piémont sous le point de vue militaire, moral et administratif. Il avait déclaré en même temps au nom du Roi, Son Maître, que Sa Majesté, convaincue de ce que les secours sollicités par Elle-même au moment du besoin, pouvaient être maintenant retirés sans aucun danger ; désirant toutefois de concilier le vœu très légitime de soulager Ses peuples dans les termes les plus rapprochés possibles avec le devoir de ne rien précipiter dans une affaire aussi grave, Sa Majesté l’avait chargé de proposer à Ses augustes alliés :

Que, vu l’état satisfaisant de réorganisation dans lequel se trouvent les Etats de Sa Majesté le Roi de Sardaigne, et sur Sa demande, l’occupation du Piémont cessera d’avoir lieu dans les termes suivans ;

Que la sortie des Troupes autrichiennes sera effectuée à trois différentes reprises, savoir : quatre mille hommes le 31 Décembre 1822, trois mille au 31 Mars 1823 et les cinq mille restans au bout de six autres mois, de façon que l’évacuation totale du Piémont et la remise de la forteresse d’Alexandrie, qui devra être évacuée la dernière, ait définitivement lieu le 30 Septembre 1823 ;

Que les dispositions de la Convention de Novare relatives soit à la proportion des différentes armes dont doit être composée l’armée d’occupation, soit aux fournitures que le Gouvernement du Roi s’est engagé à faire en nature aussi bien qu’en numéraire, continueront à être observées en autant[Bl. 30r] qu’elles sont compatibles avec les dispositions précédentes, et de façon que les payemens à faire et les fournitures à livrer subissent aux époques précitées une diminution proportionnée au nombre des troupes qui quitteront les Etats sardes.

Messieurs les Ministres d’Autriche, de Russie et de Prusse avaient répondu à cette ouverture que leurs augustes Souverains, entièrement satisfaits des renseignemens fournis par Monsieur le Comte de la Tour sur la situation présente du Piémont, partageant l’opinion de Sa Majesté le Roi de Sardaigne à l’égard du corps auxiliaire, et empressés de concourir avec Elle au soulagement de Ses peuples par la retraite des Troupes dont la présence n’était plus jugée nécessaire ; rendant également justice au désir de Sa Majesté de voir s’exécuter la mesure de l’évacuation de manière à ne donner lieu à aucune précipitation dans une affaire aussi importante, adoptoient dans leur totalité les propositions faites au nom de Sa Majesté Sarde, et consentoient à faire signer une convention littéralement conforme à ces propositions.

Dans la conférence de ce jour ces mêmes résultats, accompagnés de l’exposé des motifs qui ont engagé Sa Majesté le Roi de Sardaigne à demander la retraite successive des troupes auxiliaires du Piémont, et de ceux qui ont déterminé les Souverains, Ses Alliés, à consentir à cette retraite dans les termes proposés par Sa Majesté, ont été mis sous les yeux de Messieurs les Plénipotentiaires de France et[Bl. 30v] de la Grande-Bretagne ; lesquels, après avoir pris connoissance de tout ce qui avait fait le sujet des délibérations antérieures sur cette question, sont entièrement entrés dans les vues et ont adhéré aux résolutions des Cours signataires de la Convention de Novare.

Signé

[Unterschriften nicht originalschriftlich: Lithographie]

Metternich

Lebzeltern

Le Mis de Caraman

Comte de la Ferronnay

Chateaubriand

Vane Londonderry

Hatzfeldt

Nesselrode

Tatistscheff

De la Tour

Zitierempfehlung Kongress von VeronaII. Affaires d’ItalieProcès-verbal der zweiten Sitzung. In: Mächtekongresse 1818–1822. Digitale Edition, hrsg. von Karin Schneider unter Mitarbeit von Stephan Kurz, Wien: Österreichische Akademie der Wissenschaften, Institut für Neuzeit- und Zeitgeschichtsforschung 2018. URL: https://maechtekongresse.acdh.oeaw.ac.at/pages/show.html?document=Verona_II_2.xml&directory=editions, abgerufen 22.11.2019.
Verantwortlichkeiten
  • Transkription: Karin Schneider
  • Wissenschaftliche Edition: Karin Schneider
  • Technical Editor: Stephan Kurz
  • Korrekturen: Karin Schneider, Stephan Kurz
  • Beratung Kodierung: Daniel Schopper
  • Beratung Kodierung: Peter Andorfer

Vergleiche auch die Projektbeschreibung in der Einleitung sowie die Dokumentation der Applikation unter „Über diese Webseite“.

Lizenz https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0/legalcode.de