Header/Metadaten

Regest

Der österreichische Staatskanzler Metternich beantwortet die durch den französischen Außenminister Montmorency in einer Denkschrift vom 20. Oktober 1822 vorgelegten Fragen der französischen Regierung betreffend die Revolution in Spanien in Hinblick auf die politische Unterstützung durch die österreichische Regierung.

Bezeichnung Denkschrift Metternichs
Dokumentenart Lithographie
Ort/Datum Verona, o.D.
Signatur Wien, ÖStA, HHStA, Staatskanzlei, Kongressakten, Kart. 23, Fasz. 43 (alt), 120-131
Stückbeschreibung

Lithographie

Das Schriftstück liegt in mehrfacher Ausfertigung ein. Insgesamt wurde es drei Redaktionen unterzogen, der Grundtext liegt in den Handschriften von Metternich und Gentz ein (fol. 121–124). Auf dem ebenfalls zum Konzept zählenden Blatt fol. 130r der Vermerkt mit Bleistift: „lithogr. à 12 Exempl.“ Zweite, lithographierte Redaktion auf fol. 120–21 und 131. Die Transkription folgt der letzten, dritten, ebenfalls lithographierten Redaktion fol. 125 und 128. Diese liegt auf fol. 126–127 doppelt ein. Vermerk auf fol. 126r: „3e et dernière Rédaction“.

Text

[Bl. 125r] No 3.

Réponse confidentielle du Cabinet de Vienne au Précis des communications verbales faites par Monsieur le Vicomte de Montmorency
dans la Conférence du 20 Octobre 1822

Ayant soumis à l’Empereur le Précis des communications verbales de Monsieur le Vicomte de Montmorency, le Ministre d’Autriche a été autorisé par Sa Majesté Impériale à faire la réponse également verbale, que voici :

Dans ces communications Monsieur le Vicomte de Montmorency a déclaré « que la France est prête à se défendre et à ne point avoir à attaquer »[Variante i] ; Elle déclare être pénétrée surtout de l’idée « que, dans les circonstances présentes, le concours des hautes Puissances Lui semble nécessaire, comme devant consacrer cette unité de vues qui est le caractère fondamental de l’Alliance, et qu’il est du plus grand intérêt de maintenir et de signaler pour garantir le repos de l’Europe ».

Résumant Ses idées, Monsieur le Ministre de France a porté à la prise en considération des Cabinets trois questions, sur lesquelles Sa Majesté Impériale et Royale Apostolique3 a autorisé Son Ministre à s’exprimer dans les termes suivans :

Ad 1um Dans le cas que la France se[Bl. 125v] verroit forcée de rappeler de Madrid la mission qu’Elle y a accréditée et de rompre toute relation diplomatique avec l’Espagne, Sa Majesté Impériale, toujours prête à manifester de Sa part l’union existante entre les Augustes Alliés, serait entièrement disposée à prendre une mesure semblable et à rappeler Sa mission de Madrid.

Ad 2um Si la guerre devait éclater entre la France et l’Espagne, Sa Majesté Impériale et Royale, en partant du principe ci-dessus énoncé par Monsieur le Vicomte de Montmorency, n’hésiterait pas à prêter à la France l’appui moral lequel, avec celui des autres Augustes alliés, donnerait à l’action de cette Puissance toute la force de l’Alliance ; sauf à convenir, le cas échéant, des actes et des formes qui seroient jugées les plus propres à rendre cet appui moral utile et efficace.

Ad 3um Dans le cas que l’intervention plus active des Alliés seroit réclamée par la France et reconnue nécessaire par les augustes alliés, Sa Majesté Impériale, en partant toujours du principe énoncé par Monsieur le Vicomte de Montmorency, seroit également disposée à prêter à la France un secours matériel, sauf à régler, le cas échéant, par une délibération commune des Cours alliées l’étendue, la qualité et la direction de ce secours.

S’étant ainsi acquitté des ordres de l’Empereur, Son auguste Maître, le Ministre d’Autriche se réserve[Bl. 128r] de s’occuper avec Monsieur le Vicomte de Montmorency et avec Messieurs les Ministres des autres Cabinets de la forme diplomatique la plus apte à constater les engagemens préalables ci-dessus spécifiés, et de convenir en même temps des dispositions nécessaires pour développer et compléter ces engagemens.

Zitierempfehlung Kongress von VeronaI. Affaires d’EspagneDenkschrift Metternichs. In: Mächtekongresse 1818–1822. Digitale Edition, hrsg. von Karin Schneider unter Mitarbeit von Stephan Kurz, Wien: Österreichische Akademie der Wissenschaften, Institut für Neuzeit- und Zeitgeschichtsforschung 2018. URL: https://maechtekongresse.acdh.oeaw.ac.at/pages/show.html?document=Verona_I_3.xml&directory=editions, abgerufen 17.10.2019.
Verantwortlichkeiten
  • Transkription: Karin Schneider
  • Wissenschaftliche Edition: Karin Schneider
  • Technical Editor: Stephan Kurz
  • Korrekturen: Karin Schneider, Stephan Kurz
  • Beratung Kodierung: Daniel Schopper
  • Beratung Kodierung: Peter Andorfer

Vergleiche auch die Projektbeschreibung in der Einleitung sowie die Dokumentation der Applikation unter „Über diese Webseite“.

Lizenz https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0/legalcode.de